Mes trucs de grand-mère pour le rhume

Mes trucs de grand-mère pour le rhume

C’est la saison des rhumes, c’est vrai…mais le rhume, c’est surtout votre corps qui vous parle et qui vous dit qu’il est temps de faire une pause parce que vous ne savez plus où donner de la tête.

Eh oui, si c’était juste une histoire de saison… on ne serait enrhumé qu’en hiver. Pour moi, avant, c’était assez systématique : j’avais de plus en plus de travail à la job, je sentais que je perdais pas mal pieds et voilà le rhume pour au moins 2 bonnes semaines à mal dormir, à renifler et à sentir que chaque pas est une lutte.

Aujourd’hui, non seulement je n’en ai quasiment plus, mais si je me sens enrhumée, cela dure une journée ou deux maximum. Et hop, c’est reparti, grâce à mes petits remèdes de grand-mère.

 

Alors que faire quand on sent que le rhume pointe le bout de son nez?

Et bien d’abord reconnaître que oui, il est temps de faire une pause. Plus on s’y prend tôt, mieux c’est. Donc on arrête de faire super(wo)man qui tire sur la corde et on prend soin de soi. Moi habituellement je m’allonge sur le dos, je pose une main sur le ventre et une autre sur la poitrine, et j’apporte toute mon attention sur ma respiration en acceptant que je dois faire face à un gros rush, mais que je vais le traverser sans peine.

Ensuite je vais dans la cuisine.

Pas pour me jeter sur une tablette de chocolat (quoique… surtout crue, elle aura encore plein de vitamine C et de magnésium, donc au passage… un petit carré) mais pour y trouver tous mes remèdes de grand-mère. La cuisine est notre pharmacie. On y trouve des trésors, qu’on peut même cumuler en cas de rhume.

Manger et boire du vert.

Du vert. Et du vert. Des smoothies verts. Des jus verts. Du jus d’herbe de blé. De la spiruline. De la chlorelle. Des pousses et des germinations. On trouve même des mélanges d’aliments verts déshydratés, alors c’est super simple!
Les légumes verts vous permettront de vous détoxifier grâce à leur chlorophylle et de vous alcaliniser grâce à leurs minéraux.

La plupart des maladies surviennent car notre corps est en déséquilibre. À force de lutter contre ce déséquilibre en piochant ses minéraux alcalinisants dans ses ressources (les os, les muscles…) le corps s’est carencé et cette faiblesse le rend plus fragile face à la maladie.

Boire de la chlorophylle en supplément est un excellent complément. Plusieurs marques québécoises nous permettent d’en trouver de qualité.

Le fait de manger des pousses germinations et crudités vous permettra d’avoir plus d’enzymes dont vous avez besoin pour toutes les réactions chimiques de votre corps, notamment les réactions immunitaires.

Renforcer sa flore intestinale.

Alors voilà une chose très importante, voire primordiale, parce que tout commence dans les intestins. Notre microbiote (la flore intestinale) nous défend contre les mauvaises bactéries, il est notre allié, il faut donc en prendre soin.

Comment ?

Les fermentations sont le meilleur moyen d’entretenir la flore intestinale et les recettes sont nombreuses, à faire soi-même idéalement : kombucha, kéfir d’eau (ou de fruit),  lactofermentations, choucroute, kimchi, yogourt de noix, fromage de noix, etc. Pour apprendre à les faire, facile ! On donne un très beau cours à l’Académie Végétale sur le Kombucha & les fermentations.

Vous pouvez aussi acheter des probiotiques du commerce, il en existe de nombreuses marques. Toutes ne se valent pas…demandez donc conseil à votre professionnel de santé. Choisissez en tout cas celles qui se trouvent absolument au réfrigérateur de votre épicerie santé.

Renforcer le système immunitaire.

La vitamine C

On le sait, la vitamine C est très importante dans les réactions immunitaires et ça tombe bien, beaucoup de fruits regorgent de cette précieuse vitamine : l’acerola, la baie de goji, la mûre blanche, les petits fruits rouges du Québec…mais aussi le cacao !

Le chaga

Voici un champignon du Québec que j’adore parce qu’il est renforce nos défenses immunitaires et parce qu’il une excellente alternative au café ! On peut même se faire une version chaï latte avec du lait de cajou (oh que c’est cochon), des épices chaï et un peu de sirop d’érable.

La tisane de citron, miel et gingembre.

Un incontournable. Un best of. Une équipe gagnante.
Bon alors évidemment, bio, c’est mieux… L’idée, c’est de se détoxifier, pas l’inverse. Quant au miel, si on veut garder ses propriétés antibactériennes et antioxydantes, il faut le choisir non chauffé parce que la chaleur de la pasteurisation détruit totalement ses bienfaits. Le mieux, c’est d’acheter du miel encore brut, avec des traces de pollen et de propolis : c’est encore plus riche en principes actifs et tellement délicieux !

Faire bouillir de l’eau avec 1 cm de racine de gingembre, puis dans la tasse, quand la température a assez baissé pour qu’on puisse boire la tisane, ajouter le jus d’1 citron et 1 grosse cuillère de miel.

Le neti pot

Le neti pot ressemble à une mini-théière avec laquelle les yogis se nettoient le nez. Bon, d’accord, présenté comme ça, c’est moyennement sexy. Mais tellement efficace. Et puis fou rire assuré la 1ère fois. Surtout si vous avez oublié de fermer la porte de la salle de bain et que vos enfants, votre chum ou votre blonde vous regarde(nt).

Pourquoi utiliser un neti pot ?

Le neti pot permet une douche nasale, il décongestionne les muqueuses et les petits cils qui les protègent et les maintient ainsi en santé.

Comment faire ?

Remplir le neti pot avec de l’eau salée à température ambiante. Utiliser idéalement du sel non iodé type sel casher. On rentre le bout du neti pot dans une narine en penchant la tête et on se détend. L’eau ressort par l’autre narine et les sinus sont nettoyés. Puis on change de côté. Easy, non ?

Les huiles essentielles

Moi j’aime bien diffuser de l’huile essentielle d’eucalyptus radiata dans la maison… ça sent tellement bon et c’est un excellent stimulant pour le système immunitaire, particulièrement actif au niveau des voies respiratoires.

Le truc de ma maman : la fumigation de thym ou romarin…

On met ces plantes désinfectantes à bouillir dans de l’eau, puis on retire la casserole du feu et on place son visage au-dessus avec un linge sur la tête, ne laissant pas échapper l’air. Ça nettoie le système respiratoire et hop, au passage on se fait un petit nettoyage du visage…

Éviter les produits laitiers et le raffiné (sucre, blé…)

Je sais. Quand on est malade, on aime bien se gâter avec des sucreries… Mais attention au raffiné : sucre, farine, gras… tous ces aliments entièrement dénaturés par l’industrie créent des toxines. Ces toxines étant irritantes, le corps se protège en créant du mucus…or c’est justement l’encombrement des sinus ou des bronches par le mucus ce que l’on veut éviter en période de rhume…

Boire de l’eau et se reposer.

N’oubliez pas que l’eau est le 2ème aliment dont ont besoin nos cellules après l’oxygène ! Et c’est aussi un excellent moyen de se détoxifier.

Et si on a mal à la gorge :

  • La propolis à mâcher ou en spray : le meilleur ami de la gorge. Ultra efficace.
  • Ouvrir une capsule de probiotique et se gargariser avec puis avaler la poudre. Radical.
  • Se gargariser la gorge avec de la chlorophylle liquide pour désinfecter.
  • Se gargariser la gorge avec de l’eau salée.