Meal prep : les trucs & astuces pour gagner du temps en cuisine

Meal prep : les trucs & astuces pour gagner du temps en cuisine

 

Comme nous vous le disons souvent dans nos cours de cuisine santé, l’objectif de notre vie n’est pas de manger sainement.

L’objectif de notre vie, c’est de vivre nos rêves, de passer du temps avec ceux qu’on aime et de s’épanouir (même si la santé et la bonne cuisine sont bien sûr des moyens pour y arriver). Donc autant y consacrer le maximum de temps.

Certes, pour certain.e.s, cuisiner sainement peut faire partie de ce temps d’épanouissement et de plaisir. Mais pour d’autres, cuisiner n’est pas toujours une passion. Cela ne devrait pas les empêcher pour autant de manger de bonnes choses car se nourrir sainement, c’est aussi de l’amour et de la vitalité que l’on se donne, et ça, c’est pour tout le monde.

« J’aimerais manger mieux mais tsé, avec 3 enfants (ou ma job), on va au plus simple et au plus rapide. »

C’est normal de voir la cuisine comme quelque chose de contraignant. Dans notre société hyperactive, entre l’école des enfants, la job, les activités extra-scolaires et la pression des comptes Instagram “parfaits” qu’on suit en se disant qu’on ne cuisinera jamais aussi bien…. manger sainement devient un nouvel objectif ultra contraignant et frustrant.

Mais ce n’est pas ça, votre objectif. Votre objectif, c’est d’être épanoui.e. Et si vous n’aimez pas cuisiner, tant mieux, nos recettes sont simples, rapides et faciles.

Alors nous avons décidé de vous partager tous nos trucs et astuces pour gagner du temps en cuisine. Grâce à un peu d’organisation et aussi, il faut le dire, grâce à notre meilleur ami, le congélateur, vous pourrez, vous aussi, passer plus de temps à faire ce que vous aimez. Et en bonus, vous allez mieux manger et réduire vos déchets !

Avant de commencer, voici déjà quelques trucs pratiques :

– Pensez à étiqueter vos plats avec la date de préparation
– Respectez la règle first in, first out : ce que vous préparez en premier doit être consommé en premier
– Essayez si possible, de conserver vos lunchs dans des contenants en verre. Il y a moins de produits chimiques, et ils supportent mieux les plats chauds. Une fois que les plats auront refroidi, vous pourrez les mettre au réfrigérateur ou au congélateur.

 

 

  • Faire un menu
    Évidemment, on commence par le commencement… c’est plus pratique ainsi ! Notre blogue vous propose régulièrement des recettes, mais vous pouvez aussi en découvrir de nombreuses dans nos cours de cuisine santé, d’où vous repartez toujours avec un fascicule de recettes. Pour vous donner plus d’idées, vous pouvez aussi accrocher dans votre cuisine un calendrier des fruits et légumes de saison, comme celui très joli, de Laucolo. L’essentiel est de planifier. Difficile de faire ses meal prep si on ne s’est pas un petit peu organisé d’avance, donc le planning est important.
  • Faire des listes d’épicerie
    Plus votre liste sera complète et prête à l’emploi, plus vous gagnerez du temps en cuisine. En achetant en vrac (chez NousRire ou dans les épiceries zéro déchet comme Vrac & Bocaux ou Loco pour les Montréalais et de la Rive-Sud), vous pourrez aussi acheter vos courses en plus grandes quantités (gain de temps !!). Vous pourrez ainsi réserver vos cours hebdomadaires à l’achat de légumes et fruits frais. (Pensez aussi aux paniers bio, vous trouverez les informations sur les paniers proches de chez vous sur le site d’Équiterre, de la Coop Bio Locaux ou sur le site des AMAP si vous nous lisez de France)
  • Doubler voire tripler les recettes
    Et hop, le souper devient un lunch.
  • Faire des sauces d’avance
    Le secret d’un bon lunch (et particulièrement d’une bonne salade), c’est la sauce. Et pour garder la salade assez longtemps, il vaut mieux garder cette sauce séparée. Tant qu’on n’y met pas trop d’eau, les sauces se gardent très bien de quelques jours à plusieurs semaines, en fonction de ce que vous mettez dedans. Elles se congèlent aussi très bien. Et pour varier de la vinaigrette classique, pensez à y mettre des ingrédients qui vont la rendre plus gourmande : de l’avocat pour la rendre plus onctueuse, du miel ou du sirop d’érable pour un résultat sucré salé, du chanvre pour l’épaissir et lui apporter plus de protéines, du beurre d’amande, du tahini… bref, elles peuvent être vraiment variées ! Nous donnons un cours sur les sauces salades qui complète bien notre cours sur les boîtes à lunch. Avoir des sauces d’avance permet aussi de varier les lunchs sans pour autant changer les légumes que vous pouvez préparer pour la semaine. La même salade avec une sauce crémeuse aux amandes n’aura pas du tout le même goût qu’une salade avec de la sauce tamari et des algues !
  • Conserver les feuillus (coriandre, persil, salade..) dans du papier brut
    Souvent, on hésite à mettre des fines herbes dans nos lunchs parce qu’il faut les nettoyer, les trier, les hacher… bref, c’est un peu long. Alors pour gagner du temps, en rentrant de l’épicerie, lavez-les, puis essorez-les et enroulez-les d’un linge propre ou d’un papier brun, dans le bas du réfrigérateur. Vos herbes se conserveront une bonne semaine. Le papier brun est préférable à l’essui-tout car celui-ci est souvent teinté avec des peintures chimiques. Cela vous permet de gagner du temps au moment de la préparation de vos lunchs, car elles seront prêtes à l’emploi.

  • Prédécouper certains aliments et les conserver au congélateur
    Une autre technique pour gagner du temps avec vos herbes fines comme le persil ou la coriandre est de les hacher puis de les congeler. Ainsi, au moment de préparer votre lunch, vous n’aurez qu’à gratter l’intérieur de votre pot avec une fourchette pour ne pas gaspiller et utiliser juste ce dont vous avez besoin ! C’est aussi valable avec les oignons hachés (tsé, peler un oignon, le hacher, garder la moitié parce que la recette ne demande qu’un demi-oignon et finir par le jeter parce que ça fait trop longtemps…). Dans cet article sur les 10 aliments à congeler pour gagner du temps en cuisine, nous vous partageons aussi des idées, notamment des cubes d’herbes aromatiques à l’huile d’olive ou des cubes de jus de gingembre.
  • Faire des mélanges de noix et fruits séchés pour agrémenter vos salades
    Facile à faire : des mélanges de fruits séchés et de noix, hachés ou pas, qui se conserveront plusieurs semaines puisque tout reste sec (noix de Grenoble, noisettes, noix de pin, chanvre, figues (mmmh le côté croustillant dans les salades), canneberges, graines de citrouille, graines de tournesol, dattes, cerises de terre, amandes, tomates séchées… Vous pouvez les conserver dans des pots de type Mason avec une jolie étiquette indiquant le style de mélange. Vos lunchs auront cette petite touche originale, et cela ne vous aura pas pris beaucoup de temps !
  • Cuire d’avance les grains comme le riz, le quinoa, le sarrasin… mais aussi certains légumes
    En cuisant les grains en grande quantité pour la semaine, on gagne vraiment beaucoup de temps ! C’est aussi valable pour les légumes longs à cuire, comme les courges ou encore les légumineuses (qu’on peut congeler au besoin), mais aussi pour les champignons ou les aubergines. Conservés séparément, cela permet ensuite de faire un “assemblage” rapide au moment de la préparation des lunchs.

  • Prévoir de manger les restes en “roulant” sa salade
    Voilà un lunch super rapide à préparer avec les restes de vos lunchs. Humidifiez une feuille de riz, étalez la sur le comptoir. Mettez les restes de votre salade ou lunch sur la feuille de riz avec un peu de germinations par exemple, puis roulez la feuille de riz comme un rouleau de printemps. Avec une bonne sauce crémeuse au tahini ou à l’avocat, c’est super bon !
  • Râper les légumes d’avance (carottes, betteraves, chou…)
    Est-ce qu’il y aura autant de vitamines dans vos légumes que si vous les préparez juste avant de les manger ? Non.
    Est-ce que vous mangerez autant de légumes si vous ne les râpez pas d’avance ? Non plus.

  • Préparer ses petits-déjeuners d’avance (qui peuvent aussi servir de collations)
    Le meal prep, ce n’est pas que pour les lunchs! On peut gagner aussi beaucoup de temps le matin en préparant d’avance les déjeuners, comme nous vous l’expliquons dans cet article proposant des idées de déjeuners faciles à préparer.
  • Si vous avez un déshydrateur, vous pouvez aussi tremper puis déshydrater les noix en grandes quantités (1kg par exemple). Ainsi elles seront déjà débarrassées de leurs inhibiteurs d’enzymes (comme nous vous l’expliquons dans notre cours de cuisine vivante, accessible à Montréal et en ligne). Vous n’aurez plus à compter le temps de trempage pour vos prochaines recettes crues.

Voilà, en espérant que ces quelques trucs et astuces vous aideront à gagner du temps en cuisine pour avoir plus de temps avec les gens que vous aimez et plus de temps à vous épanouir !

Nous vous partageons aussi dans tous nos cours de cuisine végétale et santé nos trucs et astuces, car notre équipe veut aussi gagner du temps parfois !